Nos demandes au gouvernement français

 

Les décideurs politiques de notre pays doivent s’engager pour mettre fin à cette situation inacceptable. Au travers de cette campagne, les ONG de la Coalition Eau leur demandent de :

 

  • 1) Rehausser l’ambition de la politique de développement de la France en matière d’eau et d’assainissement

L’enjeu est de taille pour atteindre l’Objectif du Développement Durable (ODD) 6, adopté par les Nations Unies en 2015, qui vise à garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable. Plus de 110 milliards de dollars annuels seront nécessaires d’ici à 2030 selon la Banque Mondiale. Sans l’Aide Publique au Développement, cet objectif ne sera pas atteint. La France, bailleur historique dans ce domaine, doit contribuer plus efficacement à la solidarité internationale pour l’eau et l’assainissement.

Nous demandons au gouvernement de :

- Renforcer l’Aide Publique au Développement française pour l’assainissement par l’octroi de 40 millions d’euros de subventions annuelles supplémentaires et par une priorisation sur les pays les plus pauvres et les populations les plus démunies, notamment celles affectées par les crises humanitaires.

- Accroître la part de l’APD dédiée à l’assainissement au service du renforcement des capacités des pays et de la participation de la population locale en vue d’assurer une gestion durable de l’assainissement

- Concevoir, en concertation avec toutes les parties prenantes, une stratégie d’action pluriannuelle dans ce domaine, dédiée aux droits humains à l’eau potable et à l’assainissement et à la gestion durable des ressources en eau.

 

  • 2) Faire du droit humain à l’eau et à l’assainissement une réalité pour tous en Métropole et en Outre-Mer

A l’image de la Slovénie ou de l’Afrique du Sud, qui ont intégré dans leur législation interne le droit à l’accès à l’eau pour tous, la France doit se conformer à ses engagements internationaux et répondre à l’urgence sociale de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous sur son territoire.

Nous demandons au gouvernement de :

  • Légiférer pour inscrire le droit humain à l’eau et à l’assainissement en droit interne et pour adopter des dispositions assurant sa mise en œuvre effective pour tous.

L’assainissement doit être une priorité mondiale en matière de développement. Les toilettes jouent un rôle crucial dans l’économie, tout en permettant d’améliorer la santé et de garantir la sécurité et la dignité, particulièrement pour les femmes et les filles.

La France doit faire preuve d’une volonté politique forte et contribuer plus efficacement à ce combat !